Allo Police n°539 - du 18 au 24 mai 2020

-

Presse
24 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Allo Police n°539 - du 18 au 24 mai 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 mai 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo
Signaler un problème
EN TOUTE FRANCHISE
ParKonéSibirinan Et si on apprenait à vivre avec ce
virus ? n deux mois, notre pays frôle les 2000 cas po-sitifs et 24 morts. Le virus du Covid-19 ne recule donc devant rien pour l’instant. Mais au regard le BoEn Dieu a eu pitié de nous. de ces chiffres, comparés à ceux de certains pays d’Europe et l’Amérique, on peut dire que Ce virus est probablement contrôlable en Afrique si la dis-cipline et le civisme sont cultivés chez les populations. Du coup, l’Oms et la fondation Bill Gates qui prédisaient l’hé-catombe pour ce continent, ont dû revoir leurs estimations lugubres à la baisse.
Ainsi, l’Oms qui parlait de millions de morts pour l’Afrique si les mesures barrières ne sont pas respectées, a pondu un communiqué de presse le 7 mai dernier pour réajuster ses prophéties sombres. « Près de 83.000 à 190.000 per-sonnes pourraient mourir de Covid-19 en Afrique si la ma-ladie n’est pas maitrisée. Et 29 à 44 millions pourraient être infectées au cours de la première année de la pandémie », révèle une nouvelle étude du Bureau régional de l’Oms pour l’Afrique. Une recherche qui s’est appuyée sur un échantillon d’un milliard d’habitants de 47 pays africains. Quant à la fondation du père de Microsoft, elle a préféré se taire, étonnée que les Africains résistent à la pandémie qui fait des ravages chez les plus nantis du monde.
Autre chose qui vient me conforter dans ma position qu’on doit vivre avec cette maladie comme le monde entier vit avec le paludisme, la tuberculose, le VIH/Sida…Sans vaccin jusqu’à présent, la population mondiale résiste tant bien que mal à ces dangereuses pathologies. Cela, en respectant mesures sanitaires. Idem pour le Covid-19 qu’on peut contenir grâce à notre maturité en termes de discipline et de civisme. Il faut y croire et s’y adapter mentalement. En se disant que le Coronavirus n’est pas la fin du monde. Même si on ne sait pas encore quand cette pandémie pren-dra fin. « Le nouveau Coronavirus pourrait "ne jamais dis-paraître" et devenir une maladie avec laquelle l'humanité devra apprendre à vivre », a averti l'Organisation mondiale de la santé (OMS), alors que le bilan mondial approchait le 14 mai 2020 des 300.000 morts.
"Nous avons un nouveau virus qui pénètre la population humaine pour la première fois et il est en conséquence très difficile de dire quand nous pourrons le vaincre", a déclaré Michael Ryan, directeur des questions d'urgence sanitaire à l'Oms, lors d'une conférence de presse virtuelle à Genève. "Ce virus pourrait devenir endémique dans nos commu-nautés, il pourrait ne jamais disparaître", a insisté M. Ryan. En outre, jusqu’à présent, aucun vaccin n’est disponible pour mettre fin à la souffrance du monde. Selon la logique scientifique, un vaccin peut mettre 10 ans avant d’être au-torisé pour l’humanité. En France, Sanofi est sur le point de produire un vaccin dans un délai de 24 mois. Autrement dit, on a encore deux ans à attendre ce vaccin contre le Coronavirus. Les remèdes homologués sont connus et ne sont pas africains. Les recettes médicamenteuses africaines souffrent encore de reconnaissance internationale faute d’essais cliniques « fiables ». Même si les Malgaches esti-ment être victimes d’une cabale internationale des labo-ratoires du monde contre leur trouvaille: Covid organics. Pendant ce temps, l’économie mondiale continue de plon-ger. Si on ne met pas fin au confinement pour retrousser les manches de nos chemises et boubous afin de nous mettre résolument au travail, le chômage va grimper et la famine sera la prochaine pandémie mondiale. Les gouver-nements européens et américains l’ont compris. On décon-fine malgré le nombre de morts qui effraie encore. Il faut bien reprendre le travail. Les championnats de football vont reprendre en Angleterre et en Allemagne même si les gradins vont devoir rester vides. Le gouvernement ivoirien leur a emboîté le pas en levant le couvre-feu et en autorisant la réouverture des écoles, commerces et maquis. En somme, la vie va reprendre avec toujours le respect des mesures barrières: le port du masque, le lavage des mains à l’eau et au savon ou l’application du gel hydroalcoolique, la distanciation. Et les agents des forces de l’ordre y veil-leront. Bientôt, le grand Abidjan pourrait être déconfiné. Les com-pagnies de transport terrestre et autres pourront égale-ment suivre. Si et seulement si, les populations sont disciplinées.
Une sélection de Leila Mandé
ENTRÉE EN MATIÈRE Sept chasseurs arrêtés avec leur butin en main DIVO. Le 8 mai dernier, un groupe de sept chasseurs a été arrêté par les agents du poste des Eaux et forêts de la sous-préfecture d’Ogoudou, pour pratique illégale de la chasse, dans cette agglomération, située à 21 km de la ville de Divo. Selon le chef de poste des Eaux et Forêts d’Ogoudou, les mis en cause ont été interpellés, aux environs de 18H00, du côté de Tata, alors qu’ils étaient dans un taxi ur-bain, loué pour l’occasion, avec dans le coffre du véhicule huit machettes et 11 chiens de chasse. Les fautifs et le chauf-feur du taxi ont été appréhen-dés, alors qu’ils étaient en train de vendre le produit de leur chasse, le long du chemin.
Deux individus arrêtés en possession d’une Kalachnikov
AXE NIELLE-POGO. Des éléments de la bri-gade de gendarmerie de Niellé, en service sur l’axe Niellé-Pogo (nord du pays), ont interpellé, 10 mai dernier, grâce à leur vi-gilance, deux individus circulant à moto sur cet axe routier avec en leur posses-sion, une Kalachnikov et un chargeur. Les deux individus sont présentement en garde à vue pour approfondissement de l’enquête ouverte à leur encontre.
Une tornade décoiffe des maisons
BONDOUKOU. Une forte tornade a décoiffé, dans la nuit du 10 au 11 mai dernier plu-sieurs maisons à Bouatia, à 15 km de Bon-doukou, faisant d’énormes dégâts
matériels sans perte en vie humaine. C’est au total 24 maisons qui ont été décoiffées, quatre blessées légers et objets détruits.
Un bouvier présumé violeur appréhendé
NIAKARA. Un bouvier accusé de viol d’une jeune dame dans un champ à Ouérégué-kaha a été appréhendé et remis aux forces de l’ordre, le 07 mai dernier. Selon des témoignages dont celui d’un agricul-teur, la victime, âgée d’une trentaine d’années, s’était rendue seule dans son exploitation agricole située à deux kilo-mètres du village, sur la voie internatio-nale menant à Niakara.
Elle y a été sexuellement agressée par le bouvier. La dame s’est aussitôt rendue au village pour des soins et elle a également donné le signalement de son bourreau à moto alors qu’elles jouaient devant leur cour. Libres, les fillettes ont été remises à leurs parents. Quant aux présumés kid-nappeurs ils iront répondre de leur acte devant les tribunaux
Le ministre Vagondo déclare la guerre aux fakenews
SÉCURITÉ.« Nous avons attrapé Serge Koffi le Drone, quelqu'un qui était très vi-rulent sur les réseaux sociaux et qui ra-contait tout et n'importe quoi. Le prochain qui va essayer et qui est sûr de lui en Côte d’Ivoire on va l'attraper… »,mettait ré-cemment en garde Le Général Vagondo Diomandé, ministre de la sécurité et de la protection civile lors d’une rencontre avec les Sénateurs à Yamoussoukro. Il a donc déclaré la guerre aux cyberactivistes qui s’adonnent à la publication de pareils posts sur les réseaux sociaux qui trou-blent la paix sociale.
Deux présumés kidnappeurs d’enfants interpellés par la police
Trois personnes meurent dans un accident oiture au PK 143 de TIASSALÉ. Trois personnes sont décédées dans un accident de v l’autoroute du nord, le 9 mai dernier. Les victimes sont toutes des femmes qui n’ont pu être identifiées. Quant aux blessés, ils ont été évacués à Saint Jean Baptiste de Bôdô. Selon nos sources, le chauffeur du véhicule de type 4×4, de cou-leur blanche qui roulait dans le sens Abidjan-Yamoussoukro, a perdu le contrôle de son véhicule et a traversé le terre plein pour se retrouver nez à nez avec un camion remorque qui venait en sens inverse.
BONON. Dans la soirée du 8 mai dernier, deux individus ont été interpellés par les éléments du commissariat de police de Bonon pour tentative d’enlèvement de deux fillettes. Selon la source, les deux hommes se disant orpailleurs ont été pris à moto avec lesdites fillettes sur la voie d’accès au canton Gonan (sous-préfecture de Zaguiéta). Quelques heures plus tôt, un couple résidant au quartier Schizra de Bonon avait signalé la disparition de ses deux fillettes en-levées par des quidam.
ALLO POLICE ! EST UNE PUBLICATION DE GO MEDIA,Sarl au capital de 5.000.000 de F. CFADirecteur de Publication et gérant :Zohoré Lassane •Rédacteur en Chef :Koné Sibirinan (49 57 58 18) Secrétaire de rédaction :Olivier Valère (49 81 60 55)• Responsable commerciale :Gohourou Alain Pièrre (07 37 60 26)Siège social :Koumassi Remblais non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.Tél :21 56 47 20 / 21 36 03 54 •Fax :21 56 51 69 •Adresse :10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : 8905 du 14 juillet 2009 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 20 37 18 60 / 20 37 17 67 •Recépissé n° 20/Ddu 09 juillet 2009 du Procureur de la République.Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.
8.810 EXEMPLAIRES
2 •ALLO POLICE ! N°539du 18 au 24 mai 2020