24 pages
Français

Allo Police n°553 - du lundi 24 au dimanche 30 août 2020

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Allo Police n°553 - du lundi 24 au dimanche 30 août 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 août 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo
EN TOUTE FRANCHISE
Par Koné Sibirinan
Vaccinez vos enfants !
a pandémie de la covid-19 a certes semé la mort sur son passage dans le monde entier, et en Afrique en particulier. Une ellesLsont malades. La raison ? On la connaît. Les réalité qui a créé la trouille chez les po-pulations. Elles sont prises de frayeur à l’idée de se rendre dans les centres de santé quand gouvernements ont beaucoup tâtonné avant d’ar-rêter un protocole thérapeutique efficace contre cette pathologie. Dans notre pays, ce fut du « copié collé » made in France. Nos autorités ayant oublié de donner leur chance aux tradithérapeutes pour-tant sollicités par le président de la République him-self. Personne ne sait pourquoi.
La population craignant d’être comptée parmi les patients de la Covid-19, freine des quatre fers quand il s’agit de se rendre dans les hôpitaux. Une tempé-rature corporelle supérieure à 37°c, des maux de tête, une grippe… et on craint le pire.
Pour donc éviter d’être taxés de cas confirmés, plu-sieurs Ivoiriens s’adonnent à l’automédication. On a tous en souvenir cette ruée vers les feuilles et les écorces de neem. D’autres recettes de grand-mère publiées sur les réseaux sociaux par des apprentis tradipraticiens ont été utilisées sans discernement aucun. Des bains de vapeur aux « kanigbans » en passant par les infusions de toutes sortes, l’Ivoirien a aussitôt fait un retour aux sources médicinales face à la grande peur de la Covid-19. Faisant fi de tous les dangers qui pourraient en résulter. Comme l’insuffisance rénale et autres complications liées à l’utilisation abusive de ces plantes médicinales à forte toxicité.
Cela, parce que les tradipraticiens qui ont de tout temps promis de soigner mille et une maladies avec une même plante, sont devenus subitement muets comme des carpes.
De leur côté, les hommes de Dieu qui promettaient aussi dans un passé très récent des guérisons mira-culeuses de toutes les maladies, ont aussi « pris la brousse ». Ils se sont tus et rasent les murs. Pis, toutes leurs prophéties sur la fin de la pandémie se sont avérées fausses. Aucune de leurs prières ne fait reculer le virus cornu et blindé.
Finalement, les plus sages parmi eux s’en remet-taient à DIEU L’UNIQUE. Ils reconnaissaient enfin que, seul DIEU pouvait en finir avec cette pandémie planétaire. Dans la mesure où jusqu’à présent, aucun vaccin efficace n’a été trouvé contre le terri-ble virus. Bien que des essais encourageants soient en cours.
De grâce, au vu des derniers chiffres de cas confir-més, la peur du coronavirus devrait baisser. La partie mortelle du virus semble de moins en moins active. On a l’impression que le virus recule jour après jour. Sa mutation fait heureusement moins de morts. On ne sait pas pourquoi. Mais déjà, c’est un début de victoire pour nos autorités et pour l’humanité.
Il faut que les populations reprennent le chemin des hôpitau; qui pour se soigner, qui pour faire vacciner les enfants. Car en réalité, il existe des maladies plus mortelles que le coronavirus. Elles continuent de tuer, il faut le savoir. Sauvons les plus fragiles que sont les enfants en les faisant vacciner afin de ren-forcer leur système immunitaire contre la covid-19 et les autres maladies auxquelles ils seront confron-tés. Car après les maladies virales (sida, ebola, Covid…), il y aura d’autres maladies dans le monde.
Une sélection de Leila Mandé ENTRÉE EN MATIÈRE
200 cartouches de calibre 12 saisies
BONON. Dans la nuit du 20 au 21 août dernier, aux environs de 03h45, un homme et une dame à moto ont été pris en chasse par la police à Bonon au cours d’une patrouille. Dans leur fuite, ils ont abandonné un sac à main contenant 200 cartouches de cali-bre 12 de type 4-0. Les deux individus avaient une allure sus-pecte. Sommés de s’arrêter, ceux ci ont démarré en trombe, d’où la course poursuite engagée par les forces de l’ordre. Des re-cherches sont en cours pour mettre la main sur ces deux indivi-dus.
3 orpailleurs clandestins interpellés
BOUNA. Trois orpailleurs surpris en plein travaux de pollution au large de la Volta noir ont été mis aux arrêts, le 12 août dernier, à la suite d’une mission conjointe effectuée par la direction dé-partementale des Mines et de la Géologie de Bouna et la direction régionale des Eaux et Forêts du Bounkani. La volta est la fron-tière naturelle entre la Côte d’Ivoire et le Ghana. Ces individus opéraient clandestinement avec l’usage de minéraux lourds tels que le mercure dans une zone isolée en bordure de fleuve à 7 km de Vonkoro, dans le département de Bouna. Avec une drague as-piratrice, ils utilisent une pompe pour aspirer les alluvions dans le lit du fleuve, et les déversent sur une rampe de lavage posée sur un radeau. La descente inopinée de la mission sur les lieux a permis à de nombreux orpailleurs de prendre la fuite à la nage pour atteindre l’autre rive en territoire ghanéen. Les trois indi-vidus, pris sur place avec le matériel de pollution, ont été mis à la disposition du parquet de Bouna.
Un minicar retrouvé calciné
ALEPE. Dans la nuit du 16 au 17 août dernier, un minicar de transport en commun communément appelé “Gbaka”, as-surant le transport sur la ligne Alépé-Abidjan, stationné au quartier Château, a été retrouvé calciné. Comme à l’accou-tumée,lechauffeurduminicar,avaitstationnésonepnég,inà, après son dernier voyage, au quartier Château d’Alé 300 m de son lieu d’habitation. Contre toute attente, l’in-fortuné chauffeur est tiré de son sommeil, aux environs de 2h 25 par des cris qui l’ont alerté de l’incendie de son ca-mion. C’est la mort dans l’âme que le chauffeur a assisté impuissant aux flammes qui consumaient l’engin...
Un accident de la circulation fait 44 blessés
TIASSALE. Le 17 août dernier, un car de transport s’est renversé en milieu de journée, au niveau du Pk 113, sur l’autoroute du
nord, faisant 44 blessés. Selon les premiers éléments de l’en-quête, le volant du car est sorti de sa cavité, faisant perdre au conducteur, le contrôle du véhicule. Les sapeurs-pompiers venus de Nzianouan ont porté secours aux blessés dont 21 ont été conduits à l’hôpital. Vingt-trois ont refusé d’être pris en charge et ont signé des décharges.
2 taxis incendiés
YO POUGON. Dans la journée du 17 août dernier, des individus non identifiés ont incendié deux taxis à Yopougon ca mp mi-litaire. Ces individus se sont attaqués tôt le matin aux en -virons de 6 heures à ces deux taxis qui transportaient des passagers. Ils ont d'abord débarqué les clients avant d'in -cendier les deux véhicules. Ils se sont ensuite enfuis. Les sapeurs pompiers militaires ont pu éteindre l'incendie, mais les taxis ont été totalement calcinés. Une enquête est ou -verte.
La routefait 15victimes
DIMBOKRO. Un accident de la circulation impliquant un minicar de type Massa et une fourgonnette a fait 15 blessés dont quatre cas graves, dans la nuit du17 au 18 août dernier à quelques en-cablures d’Ahouniassou, un village situé à l’entrée nord de Dim-bokro. En provenance de Toumodi pour Dimbokro, le minicar qui suivait la fourgonnette a tenté un dépassement à l’entrée d’un virage. Au moment où il s’engage, il se retrouve nez-à-nez avec le gros camion qui venait de Dimbokro, a en croire les explica-tions d’un chef d’un engin des sapeurs-pompiers civils.
ALLO POLICE ! EST UNE PUBLICATION DE GO MEDIA,Sarl au capital de 5.000.000 de F. CFADirecteur de Publication et gérant :Zohoré Lassane •Rédacteur en Chef :Koné Sibirinan (49 57 58 18) Secrétaire de rédaction :Olivier Valère (49 81 60 55)• Responsable commerciale :Gohourou Alain Pièrre (07 37 60 26)Siège social :Koumassi Remblais non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.Tél :21 56 47 20 / 21 36 03 54 •Fax :21 56 51 69 •Adresse :10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : 8905 du 14 juillet 2009 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 20 37 18 60 / 20 37 17 67 •Recépissé n° 20/Ddu 09 juillet 2009 du Procureur de la République.Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.
8.810 EXEMPLAIRES
2 •ALLO POLICE ! N°553du 24 août 2020au 30